Pourquoi nous soutenons ce projet
 
 
       

La fondation Daniel Langlois est particulièrement fière d'être associée à la mise en ligne de Radical Software, ainsi qu'au développement des outils de recherche permettant d'en exploiter le contenu. Cette mise en ligne correspond parfaitement au mandat de la fondation Daniel Langlois qui, par l'entremise de son Centre de recherche et de documentation (CR+D), désire mettre à la disposition des chercheurs et du public de la documentation pertinente à la compréhension et à l'analyse de l'histoire des rapports entre l'art, la science et la technologie.

Dès le début de la mise en place du CR+D, nous avions reconnu en Radical Software, revue devenue rare s'il en est une, l'un des témoins essentiels de l'époque effervescente qu'a été le début des années soixante-dix : début de l'appropriation de la vidéo par des artistes, expérimentation autour de la télévision par câble (anticipant par plusieurs aspects l'utilisation de l'Internet), et découverte des possibilités extraordinaires pour la création artistique offerte par l'informatique. Jamais, dans l'histoire des arts médiatiques, autant de nouvelles possibilités n'ont coexisté simultanément.

Nous n'étions pas les seuls à avoir constaté l'importance historique de Radical Software. Depuis une dizaine d'années en effet, les références à des textes parus dans ce périodique sont en nombre croissant. Bien qu'ayant eu la chance de repérer et d'acquérir une collection d'exemplaires de Radical Software afin de les rendre disponibles aux chercheurs utilisant les ressources du CR+D, nous étions conscients que ce périodique n'était pas facilement accessible en dehors de quelques collections dispersées. Cette réalité, conjuguée à la relative fragilité des numéros de Radical Software (surtout les premiers, imprimés sur du papier très acide), nous avait incités à pressentir ce périodique comme un candidat de premier choix à une éventuelle numérisation pour sa présentation, notamment en ligne.

Notre participation à la mise en ligne de Radical Software s'est concrétisée de deux manières : la première est une aide financière ayant rendu possible la numérisation de l'ensemble des 11 numéros du périodique ainsi que la conception graphique du site Web. La seconde a consisté à indexer dans la base de données du CR+D l'ensemble du contenu de Radical Software, ainsi qu'à concevoir le moteur de recherche permettant de faire des requêtes, tant dans l'indexation de la base de données, que dans les textes des articles. Nous avons ainsi eu l'occasion de partager notre expertise technologique et méthodologique.

Depuis sa création en 2000, le CR+D a constitué une collection documentaire portant sur les arts technologiques, numériques et médiatiques. Cette collection documente la période contemporaine, et plus particulièrement les projets bénéficiant de l'aide financière de la fondation Daniel Langlois dans le cadre de ses programmes, ainsi qu'une période historique couvrant le vingtième siècle, et plus spécialement la période allant du début des années 1960 à nos jours. Cette collection, toujours en développement, comprend notamment des collections documentaires et fonds d'archives tels que le Fonds Steina et Woody Vasulka, la Collection de documents publiés par Experiments in Arts and Technology, la Collection Images du futur, la Collection de films sur Frank J. Malina ainsi que la Collection ISEA.

Les personnes intéressées à en savoir davantage sur la collection documentaire, les ressources et outils de recherche, et d'autres projets de mise en ligne de ressources pertinentes pour l'histoire, la critique et l'analyse des arts technologiques sont invitées à consulter le site Web de la fondation Daniel Langlois : http://www.fondation-langlois.org

 


Alain Depocas,
Directeur du Centre de recherche et de documentation
La fondation Daniel Langlois pour l’art, la science et la technologie

 
   
 
 

 
COPYRIGHT © RADICAL SOFTWARE 2003 TOUS DROITS RÉSERVÉS