Allez au numéro  I-1  I-2  I-3  I-4  I-5  II-1  II-2  II-3  II-4  II-5  II-6

Radical Software, Volume I, numéro 3
Sans titre, printemps 1971


Cliquez sur la couverture pour accéder aux pages

Malgré le bizarre dessin d’Andy Poyner en couverture, un artiste vivant en Californie mais originaire de Joplin, Missouri, le thème principal de ce numéro de Radical Software est la télévision populaire — à savoir le recours à la vidéo portable comme outil pour rallier des collectivités à des enjeux importants pour elles. C’est plus révolutionnaire qu’il n’y paraît. La plupart des premiers vidéastes savaient que le changement émane de gens qui comprennent mieux leur situation réelle et qui se donnent le moyen d’exprimer efficacement leur désir de changement. Si les mouvements pour la défense des droits civils et contre la guerre pouvaient réunir beaucoup de partisans, les petites collectivités faisant face à des problèmes locaux et à des injustices ne disposaient pas de moyens pour les formuler et les faire connaître. La vidéo pouvait aider.

Les activistes vidéo du début des années 1970 ont tenté d’éviter l’arrogance. Leurs efforts consistaient surtout à montrer aux gens comment utiliser la vidéo et à les laisser libres de décider de la meilleure manière de s’en servir. Comme l’a écrit l’artiste Jenny Holzer : « Tout outil bien tenu devient une arme ». Les gens de Raindance et la plupart de ceux qui s’adonnaient à la ‘télévision de guérilla' de l’époque estimaient qu’il fallait adopter une démarche ascendante.

Nul doute que les armes viennent à l’esprit avec l’article en introduction de Paul Ryan, « Cybernetic Guerrilla Warfare ». Malgré ce titre provocateur, le lecteur y trouvera peu de polémique. Bien qu’il y soit fait mention de Sun Tzu, un examen plus attentif de l’essai de Ryan révèle une attitude sceptique envers le comportement révolutionnaire violent dans l'intérêt d’une approche plus raisonnée, appuyée par quelques idées de Norbert Wiener et de Warren McCulloch. L’essai de Ryan est suivi d’un article de Gregory Bateson, qui traite notamment de l’importance de la souplesse culturelle et écologique ainsi que du travail de Ross Ashby, de Richard Sennett et de Christopher Alexander. Frank Gillette et Raymond Arlo y font suite avec un article sur l’écologie des médias.

Les autres grands sujets abordés sont les réseaux, le montage vidéo, la distribution vidéo, un rapport comparatif sur les systèmes vidéo portables et un article précurseur de Paul Ryan sur la nécessité d’une 'économie de l’information’.

 

 
COPYRIGHT © RADICAL SOFTWARE 2003 TOUS DROITS RÉSERVÉS