Allez au numéro  I-1  I-2  I-3  I-4  I-5  II-1  II-2  II-3  II-4  II-5  II-6

Radical Software, Volume II, numéro 3
Videocity, été 1973


Cliquez sur la couverture pour accéder aux pages

Au tournant de la décennie, San Francisco avait une scène musicale dynamique, une communauté vibrante et subversive de dessinateurs de bandes dessinées et d’illustrateurs ainsi qu’un mode de vie décontracté comme dans le Marin County. Tout juste à côté à Berkeley, les activistes de la nouvelle gauche concevaient la notion de démocratie active et prenaient l’habitude de conseiller les autorités en toute conscience. La vidéo coulait de source.

Phillip Gietzen qualifiait tout cela de Videocity; il y avait beaucoup de vidéo à San Francisco et très tôt du reste. Gietzen, qui a dirigé ce numéro, faisait lui-même de la vidéo en 1970. Video Free America, que pilotaient Skip Sweeney et Arthur Ginsberg et qui soutenait le génie inventif de Philo T. Farnsworth, inventeur de la télévision, existait au début des années 1970 (et existe toujours). Homeskin de Peter Berg, le Portola Institute situé tout près à Palo Alto, Ant Farm de Sausilito, et Gietzen lui-même avaient tous contribué un paragraphe ou deux au tout premier numéro de Radical Software en 1970.

Même avant cela, en 1967, The National Center for Experiments in Television a été fondé à KQED, la station de télé publique de San Francisco. Financé par la Rockefeller Foundation, ce centre était dirigé par Brice Howard. Howard était moins intéressé par une programmation pouvant être diffusée qu’il ne l’était par la véritable expérimentation vidéo. Il a inventé le terme « videospace » et invitait des artistes de partout à son atelier de San Francisco.

Gietzen était un personnage intéressant. Ce natif de la Caroline du Nord, architecte agréé et visionnaire, travaillait pour divers cabinets d’architectes établis autour de la baie de San Francisco avant d’ouvrir son propre bureau. Avec un petit groupe d’amis, il a concocté et assemblé ce portrait très détaillé des activités en vidéo à San Francisco en 1973. Hélas, Phil Gietzen est décédé d’une crise cardiaque à son domicile du quartier Mission en 1999.

 

 
COPYRIGHT © RADICAL SOFTWARE 2003 TOUS DROITS RÉSERVÉS